Roland-Garros, les à-côtés...au musée !


montage_Roland_musée_.jpg

Roland Garros...

Petite ville dans la grande capitale, avec ses allées et contre-allées menant toutes à la place des Mousquetaires, ses team de joueurs qui slaloment entre les supporters, ses hordes de ramasseurs de balles... et bien sûr, ses multiples courts épaulant les trois principaux, ses "ola" mythiques et ses joueurs venus des quatre coins du globe.

Et en dehors des poses photo avec un Cédric Pioline pressé de rejoindre sa loge et l'achat d'un panama hors de prix, il existe un petit joyeux culturel, situé à gauche de l'entrée des visiteurs lambdas munis de billets.

Le musée de la fédération française de tennis abrite, non pas un mémorial dédié à l'aviateur Roland Garros, mais bien une collection d'oeuvres et d'objets sportifs autour du tennis.

L'évolution de la forme de la raquette de tennis côtoie des idées de mobilier atypiques tel que le tabouret-raquette, ainsi qu'une accumulation de raquettes en bronze par Arman.

On ne vous en dira pas davantage pour ne pas vous griller la surprise d'une visite au calme et au frais, dans ce sous-sol aménagé.

Lorsque vous vous y rendrez l'année prochaine, comme notre stagiaire CP incognito/a, n'oubliez pas d'enrichir votre venue avec l'exposition temporaire. Cette année, la mode et le tennis étaient mis en exergue à travers des créations de Patou et autres maisons de couture.

Note : l'exposition temporaire est visible jusqu'en mars 2016.